Presse

Toulouse : Eva Luisa présente son nouveau spectacle

« A fleur de peau », c’est le nom de ce spectacle dans lequel la danseuse dévoile « avec délicatesse et humilité une sensibilité exacerbée ». Rendez-vous pour la première ce jeudi 17 octobre, à l’Espace Job de Toulouse

 

 

« La peau, notre enveloppe, notre protection… Reflet de notre être intime, la peau “parle”. Elle en dit plus que ce que l’on s’autorise… » Quelques mots, une réflexion, le sentiment qu’elle avait besoin de s’exprimer : pendant plusieurs mois, la danseuse de flamenco Eva Luisa a construit « A fleur de peau », un spectacle dans lequel elle raconte et se raconte, certainement la création la plus intime que l’artiste gardoise ait présentée au public, et dont la première sera donnée ce jeudi 17 octobre, à l’Espace Job de Toulouse, dans le cadre de « Comme un festival… ».

« C’est véritablement un spectacle sur une problématique personnelle dont il n’est pas forcément facile de parler : je savais que cela allait être difficile pour moi de mener ce travail, mais cela me semblait important », explique Eva Luisa. « Pour faire un spectacle, il faut avoir ‘una inquietud’ comme on dit en espagnol, quelque chose à dire. »

L’intensité du message

Pour partager ses émotions et dévoilé son être le plus profond, la bailaora a fait confiance au percussionniste Juan Manuel Cortes, avec qui elle partage la scène depuis de nombreuses années, et qui a assuré la direction musicale de cette nouvelle proposition artistique.

A leurs côtés ce jeudi, on retrouvera le cantoar Niño de Elche et le guitariste Cristobal Corbel. Un plateau de choix pour un spectacle attendu, dans lequel Eva Luisa portera des costumes réalisés par une modiste sévillane, qui a su capter l’intensité du message de la danseuse. « Ella a su mettre en valeur ce que je voulais raconter…. »

 

« Comme un festival… » se poursuivra ensuite le vendredi 18 octobre, avec un spectacle du danseur espagnol bien connu des salles parisiennes, Fran Espinosa, avant un récital dédié à la guitare et au chant en présence de l’une des rares femmes guitaristes de flamenco, Antonia Jimenez, le samedi 19 octobre au 111 Lunares. Le spectacle de clôture verra briller la grande danseuse La Lupi, sur la scène de l’Auditorium Saint-Pierre des Cuisines, le samedi 25 octobre.
« A fleur de peau »,
Compagnie Luisa,
Jeudi 17 octobre à 21 heures
Espace JOB, 105 route de Blagnac à Toulouse.
Renseignements et réservations : http://www.lunares.fr/Comme-un-festival.html et 06 22 47 45 35.